Accueil > Actions > Agronomie / Environnement > Le groupe « herbe », une priorité : l’autonomie alimentaire

Le groupe « herbe », une priorité : l’autonomie alimentaire

L’autonomie alimentaire des élevages du territoire, est un axe de travail prioritaire du projet porté par les membres de SITADEL.

Début 2010, à l’occasion d’une formation sur le projet de l’association, les administrateurs de SITADEL ont choisi de travailler sur un sujet fédérateur pour les fermes du territoire, à savoir la valorisation de l’herbe (au vu du poids des surfaces fourragères et notamment des prairies dans les systèmes d’élevage du territoire).

Pour cela, ils ont organisé un déplacement au salon de l’herbe à Villefranche d’Allier en juin 2010.
Les agriculteurs ayant participé à la journée au salon de l’herbe se sont ensuite réunis pour évaluer cette journée et décider des suites à donner.
Au fil des réunions, ce collectif d’agriculteurs, dit groupe « herbe », s’est positionné en faveur de l’amélioration de la connaissance et de la gestion des prairies permanentes.
En effet, ces prairies ont été moins entretenues ces dernières années, par rapport aux prairies temporaires. Dans un contexte de changement climatique, avec une succession de printemps et/ou été secs, et une pression toujours croissante sur la disponibilité du foncier agricole, les agriculteurs ont besoin de mieux connaître leurs prairies pour mieux les entretenir et les valoriser, et ainsi sécuriser leur production herbagère. Ces prairies doivent retrouver toute leur place dans la gestion du système fourrager de l’exploitation.

L’année suivante, SITADEL, à travers son groupe « herbe », a donc conduit un état des lieux des prairies permanentes avec l’appui technique et méthodologique du Suaci Alpes du Nord.
Douze exploitations, représentatives des différents systèmes d’élevage du territoire (bovins lait, bovins allaitant, ovins), ont constitué l’échantillon. 67 prairies ont été diagnostiquées, et 16 types de végétation ont été identifiés.

JPEG - 440.3 ko
Plateforme fourragère Prébois

Les agriculteurs ont aussi souhaité implanter une plate forme fourragère sur la commune de Prébois (à base de variétés utilisées localement), en partenariat avec la coopérative Dauphinoise. Cette parcelle a pour objectif d’évaluer l’amélioration de l’autonomie fourragère (rendement) et protéique, et d’observer la résistance de certaines espèces à l’aléa sécheresse.

En 2012 et 2013, en plus du suivi de la plate forme fourragère de Prébois et des visites de parcelles de prairies permanentes, la réflexion a été élargie au risque de pullulation du campagnol terrestre et aux dégâts causés par cette espèce sur les prairies (notamment sur la frange nord ouest du territoire, côté Trièves).

Les membres de SITADEL veulent privilégier l’échange et les rencontres entre éleveurs pour diffuser plus largement les connaissances et expériences acquises jusque là, et ainsi développer une « culture commune » autour de la gestion des prairies dans le territoire.
Ils souhaitent le maintien, la diffusion et la mise en œuvre de pratiques visant à se prémunir de tout risque de diminution de la quantité et de la qualité de la ressource fourragère (causé par un aléa : sécheresse, ou un ravageur : campagnol).
En parallèle, ils veulent aussi élargir la réflexion à la complémentarité entre les systèmes et souhaiteraient que les ressources produites localement servent en priorité aux éleveurs qui en manquent dans le territoire (foin, céréales, paille).

En décembre 2013, SITADEL a reçu un avis favorable et le soutien de la Région Rhône Alpes pour son projet « Vers des systèmes plus autonomes et durables dans le Sud Isère ».
Ce projet vise à sécuriser et accroître l’autonomie alimentaire des élevages du Sud Isère, grâce :

  • à la diffusion, l’appropriation et l’échange entre les éleveurs du territoire autour de références, connaissances, expériences et pratiques relatives à la gestion des prairies,
  • et aux échanges de matières premières entre systèmes de production complémentaires.

Trois actions principales ont été retenues par la Région dans ce projet :

  • améliorer la conduite des prairies permanentes ;
  • améliorer la quantité et la qualité du fourrage issu des prairies temporaires, sur la durée ;
  • favoriser les échanges locaux de matières premières entre systèmes de production complémentaires.

Pour mettre en œuvre ces actions, durant les deux prochaines années (2014, 2015), SITADEL pourra s’appuyer sur la Chambre d’agriculture, le Suaci Alpes, le CIEL et la coopérative La Dauphinoise.

Plateforme fourragère Prébois Visite plateforme fourragère Prébois Visite plate-forme fourragère, Prébois, 19 mai 2014

En téléchargement