Accueil > Actions > Valorisation des produits et structuration de filières locales > Projet de collecte de lait biologique

Projet de collecte de lait biologique

Entre avril 2011 et juin 2012, SITADEL a pris part à l’animation d’un projet de collecte de lait biologique sur le territoire. Ce projet porté par la société Biolait, en accord avec les trois collecteurs de la zone (SODIAAL, Lactalis et Danone), reposait sur deux conditions :

  • Atteindre un volume minimal de lait bio de 3 millions de litres (nota bene : les exploitations laitières de la zone produisent 23 millions de litres).
  • Obtenir l’engagement des producteurs avant le 31 décembre 2011. Cet engagement devait être durable et solidaire afin d’assurer la pérennité de la collecte.
JPEG - 366.1 ko
Visite du GAEC les Vorsys, Saint Martin de Clelles, novembre 2011

Les cantons de Monestier de Clermont, Clelles, Mens, La Mure, Corps, Valbonnais, Vif et Vizille formaient la zone de collecte de lait concernée par ce projet.

Durant cette période, SITADEL était chargée de la communication globale autour du projet et de l’organisation de divers temps d’échanges (réunions, visites de fermes...) pour sensibiliser les éleveurs laitiers du territoire à l’agriculture biologique et au projet en lui-même.

SITADEL était aussi chargée de la coordination des différents partenaires du projet :

  • le porteur de projet : Biolait SAS,
  • les trois entreprises de collecte de lait dans le territoire : SODIAAL, Lactalis et Danone,
  • et les partenaires techniques, l’ADABio, la Chambre d’agriculture de l’Isère, le CIEL (Comité Iserois des Éleveurs Laitiers) et l’agence AppuiBio.

En juin 2012, le comité de pilotage composé de tous les partenaires a décidé de mettre un terme au projet, faute d’avoir atteint l’objectif dans le temps imparti, et malgré le délai supplémentaire accordé pour l’animation du projet.
Plusieurs raisons ont été évoquées pour expliquer la non mobilisation des éleveurs laitiers de la zone autour de ce projet :

  • La première réunion d’information a eu lieu fin avril 2011, alors que la saison était déjà bien avancée et que les travaux des champs avaient repris.
  • La sécheresse printanière de 2011 a compromis l’autonomie fourragère des élevages, ce qui représentait un handicap fort en vue d’une conversion en agriculture biologique.
  • Le prix du lait conventionnel est repassé au dessus des 300 € / 1 000 litres en 2011 (après deux années de baisse du prix du lait), ce qui a rassuré les éleveurs et les a conforté dans leur système.
  • Et surtout en 2011, l’enjeu majeur pour les éleveurs laitiers reposait sur la négociation et la reconduction d’un nouveau contrat avec leur collecteur.

Pour en savoir plus :

PDF - 1.2 Mo
Note de présentation du projet de collecte de lait biologique Sud Isère
SITADEL a rédigé cette note avec les différents partenaires du projet de collecte de lait bio dans le Sud Isère puis l’a envoyée à tous les élevages laitiers de la zone (juin 2011).